Incrédules, les deux amies regardèrent le cocker au top de l’enthousiasme.

Qu’avait-il bien pu voir qui vaille cette excitation?

« Si vous voulez bien vous donner la peine » dit le cocker, façon majordome vieille école, en s’aplatissant au sol.

« Veuillez monter en couchant vos piques, s’il vous plaît et je vous mènerai vers un endroit qui devrait vous plaire ! »

Lenny, curieuse, grimpa pour la deuxième fois sur le dos du cocker et Camille se positionna sans poser de questions devant son museau.

Sébastien se releva, happa Camille et se mit à trottiner d’un pas léger à travers les arbres.

Un bruit se fit entendre. Un bruit qui leur sembla très régulier et très très ancien. Même envoûtant. Elles écoutèrent toutes deux, mais ce bruit, ce

grondement, ne ressemblait à rien qu’elles connaissaient.

Une petite brise s’était levée, s’ajoutant au vent qui leur soufflait aux oreilles, dans leur course sur le dos du chien.

Et enfin des cris, des cris stridents. Venant de tous côtés. Même des airs. Des cris qu’elles n’avaient encore jamais entendus.

Camille lâcha sa mâchoire. Ce qu’elle venait d’apercevoir était au-delà de son imagination, ne correspondant à rien de ce qu’elle avait vu dans sa forêt.

C’était d’une puissance et d’une splendeur époustouflantes.

Un « WAOUH » lui échappa.

Lenny passa la tête à droite de l’encolure du chien pour voir ce qui avait valu cette exclamation et ne put s’empêcher de

lâcher un « Nom d’un ver de terre » stupéfait.

« Est-ce que c’est ce qu’on appelle chez les autres « La mer ? » »

Sébastien posa Camille et répondit avec emphase et fierté « Oui, mademoiselle ! »

Une mouette qui avait vu arriver ce trio singulier – et nouveau – sur cette plage s’approcha doucement en tournant la tête pour les observer l’un après

l’autre, une fois de l’œil droit, puis de l’œil gauche, pour être sûre qu’elle ne biglait pas.

« On vous attendait » cria-elle alors de cette voix stridente que Lenny et Camille n’avaient encore jamais entendue auparavant.

« Ah bon ? » rétorqua Camille amusée…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.