Camille, la-biche-devenue-tortue, commençait à mieux comprendre le cycle de la vie – cette fresque tellement plus grande que ses petites ambitions personnelles – quand Sébastien le cocker l’arracha à ses pensées.

« Tu devrais chanter plus souvent ! » dit-il d’un air entendu. Camille se retourna pour le regarder de plus près. Était-il en train de se moquer d’elle ?

Visiblement pas. Sébastien la regardait calmement et semblait être parfaitement sérieux. « Et en quoi chanter serait la solution pour ce qui est en train de nous arriver ? » répondit-elle méfiante.

« Cela ne change strictement rien aux événements, mais cela change tout dans ton regard. »

Marcel l’élan qui avait suivi l’échange à distance opina vigoureusement du chef et ajouta en s’approchant « C’est ce que tu verras qui changera.

Avec une chanson joyeuse en tête, tu verras les bulles qui pétillent autour de toi. Quelques chants grégoriens et tu ne verras plus que les choses majestueuses et ainsi de suite. Tes yeux, tes oreilles et ton cœur changeront de focus. Cela requiert un peu d’entrainement, mais tu y arriveras très bien. »

Camille ne savait toujours pas si Sébastien et Marcel se jouaient d’elle ou s’ils étaient sérieux. Mais ce qu’ils lui demandaient semblait parfaitement sensible. D’habitude, elle fredonnait une chanson qui allait avec ce qu’elle avait vu ou ce qu’elle ressentait. Mais elle n’aurait pas eu l’idée de faire l’inverse. Pourtant, on lui avait enseigné à l’école de la forêt qu’on pouvait se forcer à sourire et que grâce à ce sourire on finissait par être de bonne humeur.

Avec cet exercice de chant, ses deux amis lui demandaient de mettre la barre un cran au-dessus. Elle était prête à essayer, elle n’avait rien à perdre. Mais quelle chanson allait-elle pouvoir chanter ? Que voudrait-elle mettre dans sa ligne de mire? Qu’essayait t-elle d’obtenir ?

Camille réalisa soudain que cette demande de chanter n’était pas un exercice proposé au hasard par Sébastien. Le chien druide avait plus d’un tour dans son sac.

Malheureusement, cela n’allait pas durer.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.