Camille la biche-devenue-tortue avait oublié tout avancement vers la fin de la terre.

Elle demanda à Roman le singe, s’il ne pouvait pas l’aider à trouver son « feu sacré. »

Roman inclina la tête pour regarder Camille sous ce nouvel angle.

« Tu veux dire que tu ne connais pas ta passion ? La flamme qui te fait avancer ? »

Vexée, Camille répondit en boudant « Ben non – sinon je ne te demanderais pas… »

« Pourtant, c’est simple » s’exclama le singe, « il suffit de faire ce qui te fait plaisir et surtout la chose que tu pourrais faire à longueur de journée ! » Camille se sentit piégée.

Elle ne voulait pas répondre en tant que tortue et elle ne savait plus quoi répondre en tant que biche, alors par pure rébellion, elle répondit

« Je pourrais dormir toute la journée ! C’est donc ma passion? »

Roman inclina à nouveau la tête – cette fois de l’autre côté, comme si cela changeait son point de vue – et cligna plusieurs fois des yeux.

« Tu es bizarre » fut son verdict. « Tu as une question simple, tu veux une réponse, je te la donne et tu ne prends même pas le temps de chercher. Est-ce vraiment aussi important que tu le prétends ? »

« Evidemment ! » s’exclama Camille. « Tu ne te rends pas compte ! – Je n’ai pas le droit de me tromper ! – et en plus, c’est forcément un truc ÉNORME ! » Elle termina cette phrase limite en criant. Roman, lui, resta impassible. La tête toujours inclinée, souriant.

Rompant le silence, il répéta « ÉNORME » en singeant Camille, toujours tout sourire. Puis, conclut impassible « Tu cherches au mauvais endroit. »

Camille était abasourdie par le savon -tout sourire- qu’elle venait de se prendre par …. un singe !

Vexée comme un pou, elle regarda ailleurs. Trouver sa passion était forcément « énorme, » non ? Et d’abord qu’en savait-il, ce singe ?

… A part, évidemment que LUI connaissait sa passion et qu’il en vivait en souriant.

Et si elle ne cherchait pas au mauvais endroit, mais plutôt à la mauvaise dimension ?

Si sa passion était une petite, infime chose qui la rendrait heureuse au quotidien ?

La biche-devenue-tortue n’était pas plus avancée, mais elle avait mis le doigt sur une toute nouvelle piste à explorer…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.