Camille la biche-devenue-tortue voulait tout savoir sur le prénom étonnant qui avait été donné à Pierre le papillon. Contradiction particulièrement intéressante.

« Tu sais » disait Pierre, « souvent nous nous demandons pourquoi nos parents nous ont donné tel ou tel nom. Mes parents ont voulu me donner ce nom pour célébrer le roc qui sommeille en moi. Non pas la masse que tu pourrais imaginer, mais plutôt l’être qui se signifie par sa solidité. Ils voulaient que je combine les deux : la légèreté de mon corps alliée à la lourdeur d’un roc, ainsi que la volatilité de mon vol à la fermeté de la pierre.

Bref, ils ont voulu que je sois fort et solide. Non pas par mon poids ou ma densité, mais par ma pensée ! La taille et le poids ne font pas tout. Essaye de dormir avec une tique dans le pelage ou un moustique dans les parages. Voilà pourquoi je porte ce nom. En dépit des apparences, je suis solide comme un roc !

Un seul de mes battements d’aile a une incidence partout dans le monde. Donc, je t’invite, gentille tortue, à faire attention à ce que tu mets en route dans le monde – même si tu penses que tu es lente ! »

« Et Camille alors ? » elle se rendit compte que jamais elle ne s’était demandé pourquoi elle portait ce nom.

« Fastoche ! – c’est celui qui sert l’illustre ! » répondit Pierre du tac-au-tac. Camille était sur le cul. (Ce qui n’était évidemment pas un exploit, vu la proximité de son arrière-train par rapport au sol).

Mille pensées passèrent par sa petite tête fripée. Le conseil des sages – le mage qui l’avait envoyée faire ce voyage – les enseignements de ses parents – et celui de l’école de la forêt. Tout commençait à prendre forme. Elle était ici pour faire honneur à son nom. Devenir celle qui allait servir l’illustre…

Elle avança sans se prononcer. Jusqu’à ce que …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.