« On vous attendait » cria-t-elle alors avec cette voix stridente que Lenny et Camille n’avaient encore jamais entendue auparavant.

« Ah bon ? » rétorqua Camille incrédule…

« Il y a de cela quelques semaines, un mage est apparu ici, sur notre belle plage, dans sa robe longue flottant au vent.

Il a regardé chaque arbre, chaque plante. Il a salué chaque animal qu’il a rencontré. Il a fait preuve de respect envers chaque chose.

En l’observant, nous nous sommes rendus compte qu’il était différent de tout ce que nous avions jamais vu auparavant.

Une lumière irradiait de lui. D’emblée, bien qu’inconnu de nous tous, il nous a inspiré confiance.

Il appelait tous les oiseaux dans l’air et dans les arbres à descendre et à se joindre à lui.

Il nous expliqua alors que nous allions très certainement faire la rencontre d’une tortue qui serait accompagnée d’un autre animal qu’il n’était pas en

mesure de nous décrire. »

« Pop » pensa Camille douloureusement.

Elle avait perdu Pop sur ce chemin.

Et bien malin celui qui aurait pu le décrire, car on ne savait jamais à quoi il allait ressembler.

Aujourd’hui, elle était accompagnée d’un chien et d’un hérisson, ce qui était à peu près aussi saugrenu qu’une biche accompagnée d’un dragon ou d’un

panda.

La mouette continua « Il nous a chargé de dire à la tortue – vous, en l’occurrence Mademoiselle – que vous avanciez bien.

Que vous étiez en train d’accomplir votre quête – je n’avais pas tout à fait compris cette partie du message – et que continuer était la seule façon d’aller

au bout ! »

Surprise, Camille rétorqua « il vous a dit : la seule façon d’aller au bout !? »

La mouette affirma vigoureusement de la tête.

« Hallucinant ! » pensa la tortue : « Aller au bout – du premier coup ! »

Exactement le même message qui lui était revenu il n’y avait que quelques heures. La coïncidence était frappante.

Il ne faisait aucun doute qu’il s’agissait-là du sage de la forêt.

Mais comment avait-il pu prédire qu’elle allait arriver suite à un feu de forêt, par les tunnels de Raoul, dans la gueule d’un cocker, sur cette plage ?

La mouette la regardait, curieuse. « Il nous a demandé de vous transmettre le message suivant … »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.