Sébastien se coucha sur le côté pour que Lenny puisse « choir de son perchoir » en toute sécurité.

Mais là, mauvaise surprise…. Elle était fermement empêtrée dans le filet du pelage bouclé du cocker, tel un poisson.

Plus elle bougeait, plus elle s’ancrait.

Semblables à de petits harpons, ses piques se mêlaient aux poils du chien.

La panique s’inscrivait dans ses yeux.

Sébastien, impassible, faisait bonne mine contre la mauvaise fortune de cette séance d’acupuncture involontaire.

« Stop !» cria Camille.

Surpris, les deux autres s’arrêtèrent net devant tant d’autorité.

Camille, stupéfaite de son effet, ne perdit pas de temps pour comprendre ce qui lui avait valu tant de respect.

Elle escalada fermement le flanc du Cocker et retira son amie aiguille par aiguille de sa pelote de poils.

Une fois libérée, elles descendirent au plus vite pour relâcher le chien qui avait été plus que patient.

« Encore merci pour la balade et désolée pour le désordre dans ton pelage » dit Lenny à Sébastien.

Malgré toutes ces émotions, elle n’en oubliait pas sa bonne éducation.

« Il n’y a pas de quoi » rétorqua le chien souriant, « je me suis bien amusé ! »

Chacun partit alors à la recherche de nourriture.

Sébastien fut vite hors de vue et les deux amies se retrouvèrent à nouveau seules, chacune en train de mâchouiller ce que la forêt avait bien voulu

mettre au menu pour elles.

Camille repris alors l’histoire qu’elle avait voulu raconter à Lenny avant l’arrivée de Sébastien.

Camille se souvenait de ses parents.

Deux animaux qui s’aimaient dans un très grand respect mutuel.

Il ne faisait pas l’ombre d’un doute que ces deux-là formaient un couple hors du commun.

Bien que souvent séparés, en train d’explorer la forêt, de représenter le conseil des sages ou de transmettre des messages.

Camille se souvenait que chacun avait eu des mots doux, sages ou  inspirants pour elle.

Elle se souvenait notamment de conseils qu’elle avait reçus de sa mère et puis, quelques jours plus tard à son retour, de son père.

« Il y en a un qui m’a marqué particulièrement…”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.