La tête de la taupe disparut, faisant place à un trou noir qui attendait maintenant l’arrivée de la tortue.

Sans réfléchir, elle se jeta tête la première dans cette unique issue de secours. Elle réalisa trop tard qu’elle venait d’oublier la présence de sa figure de proue ! Elle dégringola quelques secondes avant de trouver appui sur ses quatre pattes et de s’exclamer paniquée « Pop »!!!!

« Pouah » crachouilla l’escargot. Ce son venait distinctement de son arrière train ou Pop avait dû se glisser à la vue de la taille de l’ouverture qu’ils allaient devoir franchir ensemble.

« C’était moins une ! » s’exclama le morphe. Pas un mot sur la façon dont Camille avait prit les rênes de l’opération qui aurait pu potentiellement écrabouiller l’escargot. Elle ne savait pas si une salve de reproches allait suivre ou …

« Je vous en prie. Veuillez bien me suivre » dit la voix de la taupe sans qu’ils ne l’aient ni entendue ni vue arriver. Camille se mettait en route non sans racler généreusement les côtés des tunnels avec ses flancs. Elle n’était définitivement pas conçue pour prendre les issues de secours proposées par une taupe !

« Ici, nous sommes chez mon cousin germain. Mais tous les membres de la famille ont un droit de passage dans les tunnels des autres. »  tout en donnant des explications, la taupe avançait, tournait tantôt à gauche, virait à droit, prenait un tunnel qui montait et un autre qui descendait à pic dans un virage.

Camille aurait été incapable de dire combien de temps ni quel chemin ils avaient parcouru. Et la taupe émettait un flot incessant d’explications qui permirent à Camille de se repérer.

Le cousin germain, allait-il râler en voyant que Camille avait retaillé ses tunnels ? Elle était sur la point de l’apprendre…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.