Camille se disait « Si je lis sur ses lèvres, je peux peut-être comprendre le sens des mots qui ne veut pas passer par mes oreilles ». Elle fixa intensément les lèvres du mage et pu distinguer le son que le mage émettait et qui résonnait plutôt à l’intérieur de sa carapace qu’il ne sortait de la bouche du vieux sorcier.

« Camille, tu es incorrigible ! » Entendit-elle, surprise. Le mage n’était pas en train de la rassurer, il était en train de lui remonter les bretelles !!! « Nous t’avons envoyée faire le voyage au bout de la terre pour que tu comprennes la valeur des choses, de tes dons, tes talents, tes apprentissages et à la première occasion tu te mets en danger ! »

Camille était tellement sonnée qu’elle accueillit cette salve impassible. Stoïque. « Dès que Pop a eu le dos tourné, tu t’es mise en danger ! Tu aurais pu y laisser ta peau ! » Le mage continua à fulminer « Tu es venue au monde avec des dons que tes parents t’ont donné sur le chemin, tu as développé des talents et surtout tu as fait des apprentissages à l’école de la forêt. A quel moment vas-tu les reconnaître, les mettre au service des autres et t’épanouir ? »

Camille avait oublié de fermer la bouche. Sa mâchoire se balançait légèrement de droite à gauche pendant que son cerveau essayait de raccrocher les wagons.

Elle ferma les yeux et perdit connaissance. Un tourbillon de couleurs, puis la voix de Pop. « Camille ! Camille ! T’es dingue ou quoi ? » Elle se sentait secouée, limite essorée par les mouvements que le Morphe lui faisait subir. « Punaise ! Si je ne t’avais pas vu tomber dans cette mare, tu serais morte noyée à l’heure qu’il est ! On ne peut vraiment pas te laisser 5 secondes ! »

Camille ne comprenait rien. Où était passé le mage ? Avait t-elle rêvé ? Et si elle ouvrait les yeux ? Le morphe ressemblerait à quel animal ? Trop de questions, trop compliqué. Elle avait envie de dormir et une douce chaleur l’envahit….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.