Camille la biche-devenue-tortue était touchée par l’histoire de Vassili le hérisson.

Ce dernier l’arracha à ses pensées en demandant « Avant de réaliser que je n’étais que le frère de Lenny, tu t’exclamais que Lenny était vivante…. il y a un doute… quant à cela ? »

Camille n’avait pas réalisé que Vassili ne pouvait pas être au courant de la mort de sa sœur et pour la première fois de sa vie, c’était à elle de faire ce genre d’annonce. Elle regarda Vassili droit dans les yeux.

« Vassili, je suis désolée, je sais que tu l’avais sauvée à la naissance. Je n’ai pas pu en faire autant. Elle a été emportée par un faucon. »

Elle voulut ajouter comment Sébastien le cocker avait happé les plumes du faucon, mais cela n’aurait rien changé à la peine de Vassili. Il semblait avoir rétréci et ne disait plus rien. Camille non plus, elle choisit de garder le silence et de soutenir ce frère par la pensée. Et ce, autant de temps qu’il en aurait besoin.

Au bout d’un très long moment, il leva les yeux vers Camille et dit : « Lenny a vécu un printemps qu’elle n’aurait déjà pas dû vivre. Après elle est passée direct à l’hiver. Je suis sûr qu’elle fera un terreau très fertile pour une créature future ! »

Bouche bée, Camille répondit « Tu connais le poème des saisons ? »

« Evidemment ! Et j’aurais tellement voulu que Lenny vive l’été. Elle l’avait mérité !

L’été qui précède l’automne

Les fleurs s’épanouissent
Les herbes jaunissent
La connaissance est acquise

Chacun se spécialise
Et se perfectionne.

Elle n’était qu’à la fin de son printemps. Elle était prête à s’épanouir complètement. Bref. Elle le vivra une prochaine fois ».

Camille ne savait où donner de la tête. Vassili connaissait le poème des saisons et si elle n’avait pas vu son chagrin, elle aurait même dit qu’il venait de le balayer d’un revers de manche en citant ce poème et en insérant Lenny dans la grande fresque de la vie. Cette fresque où la mort n’était qu’un nouveau début.

Décidément, Vassili était peut-être plus sage qu’elle ne l’aurait cru…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.