Ainsi se poursuivait le chemin des deux compagnons, l’escargot recroquevillé dans sa coquille,  sur le dos de la tortue qui elle, avançait inlassablement, ou presque…

Camille n’avait pas pipé mot depuis leur départ et le silence de Pop l’arrangeait. C’est la première fois de sa vie qu’elle ne faisait qu’une seule chose à la fois : elle avançait. Elle mettait un pas devant l’autre et ce rythme régulier lui permit bientôt d’oublier la partie imposée de ce voyage, car la marche était devenue mécanique.

Pendant ce temps, elle laissait vagabonder ses pensées et se surprit à réfléchir à des questions importantes jusqu’à en trouver les réponses ou bien encore d’autres questions. Elle s’émerveillait de sa propre patience à tirer sur un fil; comme de trouver la raison derrière ce qui lui arrivait ou encore quelle était la raison la plus probable qui faisait que Pop soit devenu son chaperon.

Bref, elle prenait le temps de réfléchir. Elle prenait le temps d’essayer de comprendre les intentions des uns et des autres ou les raisons derrière les faits, au lieu de se limiter à des conclusions hâtives.

Elle sursauta au sifflement strident que Pop émettait. « Oh, eh, tu m’as fait peur ! » ronchonna la tortue. « J’étais en plein réflexion ! »

Pop ne se laissa pas décourager. « Cela fait trois jours que tu ne me parles plus. Seulement parce que tu es coincée dans le corps d’un veux machin desséché, ne veut pas dire que tu dois te comporter comme un vieux machin desséché ! « Vieux machin toi même ! Depuis que tu t’es retiré dans ta maison de retraite avec les charentaises aux pieds, tu ne me causes même plus ! »

« Je vais t’en donner des charentaises, moi » renchérit Pop.

Si quelqu’un avait pu les entendre, ils auraient cru écouter un couple marié depuis des années. Mais en quelque sorte, c’est ce qu’ils étaient. Sauf qu’ils n’avaient aucune idée qu’ils allaient tout droit… »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.