« Ca sent le roussi » se dit la tortue. « C’est bizarre, ça sent vraiment fort et j’ai chaud. Tellement chaud. Qu’est-ce qui m’arrive ? » Camille s’efforça d’ouvrir les yeux pour voir d’où venait cette odeur de cramé et la chaleur qui devenait insupportable dans sa forteresse imposée.
Elle ne vit que du feu. Du feu ? Oh, mon dieu ! Du feu partout ! La tortue s’anima violemment et gesticula afin de s’extirper du foyer qui risquait de  transformer son corps emprisonné en rôti en boîte en quelques minutes.
Mais elle était prisonnière dans les main d’un…. dans les mains d’un …. dans les mains d’un dragon ?!? La carapace de son dos était bel et bien nichée dans la paume de la patte d’un dragon et ce dernier lui soufflait des flammes sur le ventre !

« Au secours » cria la tortue affolée. « Où es-tu, mage de la forêt ? » Aucune réponse. Mais à sa surprise le dragon, lui, avait arrêté de la rôtir. Il la regarda avec de grands yeux doux et elle se rendit compte qu’il s’agissait de personne d’autre que de Pop. Le dragon avait ce regard que seul un père peut avoir pour son enfant. Ce regard qui traduit tout l’amour, la bienveillance et les inquiétudes qu’un père peut ressentir pour son enfant. Il n’était pas fâché. Il était simplement inquiet.

Alors Camille sentit une vague d’affection monter en elle pour ce chaperon malgré lui. Elle lui sourit. Pop, un peu surpris par cette marque d’affection, resta interloqué. Prit une grande inspiration et dut, bien malgré lui, éternuer un bon coup. Une salve de flammes s’échappa de ses narines et Camille eut tout juste le temps de rentrer tous ses membres dans sa maison de fortune pour laisser passer le brasier à l’extérieur.

« Désolé » murmura le morphe. Camille pointa le bout de son nez pour s’assurer que Pop n’allait pas encore une fois activer son lance-flammes. Ils se regardèrent et, de concert, éclatèrent de rire.

La tortue, quatre pattes en l’air et le dragon, se roulant sur le dos dans l’herbe, balançant Camille au creux de sa main. Si seulement tout le voyage pouvait être ainsi…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.